Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2016

C'est pas si simple de changer de maire en plein mandat !

Mes cher(e)s voisin(e)s,

Le maire démissionne en plein mandat, la majorité propose une candidate. La majorité est solide au sein du conseil, les socialistes votent toujours unanimement c'est comme ça que les décisions sont prisent. Certes les écologistes et les communistes, bien que élus sur la liste majoritaire, divergent souvent. Certes les listes minoritaires de droite et du centre s'opposent toujours. Marie-Christine Letarnec sera élus, c'est sûr ! Et bien non, ce n'est pas si simple !

Marie-Christine Letarnec est loin de faire l'unanimité dans son propre camp. Voix contre elle, abstention, démission... des élus socialistes ont prévu de sortir des rangs quand d'autres lui réserves des rames s'il n'obtiennent pas de poste assez élevé. Quand aux autres courants de gauche, Marie-Christine Letarnec est bien décidé, plus que jamais, à les diviser. L'opposition reste dans l'opposition. Conclusion : si Marie-Christine Letarnec est élue, se sera dans le désordre.

Je l'assume, j'ai étais enthousiaste aux rumeurs qui circulaient pendant la campagne municipale de 2014 qui disaient : François Deligné passera la main à Marie-Christine Letarnec en cours de mandat, pour briguer un siège au Sénat. Je disais même que cela ne me dérangerais pas qu'elle soit notre maire. Sauf que François Deligné et son équipe socialiste ont menti. En effet, dans un communiqué de presse et au micro de Radio Sensations, ils martelaient que ces rumeurs étaient fausses et infondé : Deligné sera élu (jeu de mot) jusqu'en 2020 et le mandat 2014-2020 sera son dernier. Un mensonge qui constitue une trahison envers les électeurs guyancourtois et qui mérite une sanction populaire : j'en appelle donc au rassemblement de contestations, sans violence et sans perturbation du scrutin, pendant la séance publique du conseil municipal du 15 novembre 2016 à 19h00 à la mairie !

Tristan P.

Preuves :

- Communiqué de presse de GPT du 28 février 2014

- Émission de Radio Sensations du 2 mars 2014

11/11/2016

Elections du 27ème maire de Guyancourt

6nu1y-rectangle_blanc.jpg

Le conseil municipal de Guyancourt va élire le 27ème maire de la ville lors de la prochaine séance publique qui aura lieu : mardi 15 novembre 2016 à 19h00 en salle du conseil et des mariages.

http://www.ville-guyancourt.fr/Services-en-ligne/Actualit...

08/11/2016

Les séances publiques du Conseil Municipal de Guyancourt

 

6nu1y-rectangle_blanc.jpg

Les séances publiques ont lieu dans la salle du conseil et des mariages de l’hôtel de ville.

Voici les prochaines dates :

Attention ! Lors de cette séance, le conseil municipal procédera à la réélection du maire.

11/10/2016

François Deligné 2002-2016

DSC_0081.JPG

"Le salaud !" Tel est l'insulte qui fût ma première réaction, hier soir, quand j'ai appris la démission de François Deligné à ses fonctions de maire de Guyancourt. Ce n'est pas une parole gratuite, bien qu'elle soit violente, laissez-moi vous expliquez...

J'avais dis, dans un article écrit sur mes 20 ans de guyancourtois, que si je devais retenir un nom de mes vingt premières années à Guyancourt ce serait le sien. C'est toujours vrai, ça le restera. Pourtant, François Deligné m'a déçu en s'adonnant au pire des gestes : la trahison. J'ai été son élève, un confrère du CME (partage t-il cette vision ?) puis un sympathisant. Fidèle soutient qui n'a pas trouvé d'autres camps qui lui ressemble. Pourtant ses salutations, ses encouragements, ses compliments et ses éloges n'ont de reflets que le pouvoir de lui donner de la légitimité. Il a trouvé en moi un faire-valoir, un outil pour convaincre. Mais quand il s'agit de me venir en aide concrètement où même à un membre de ma famille, il n'y a plus personne. Pas un seul geste contre l'injustice menaçante et bouffante. Il ne subsiste que les sourires hypocrites et les messes basses des soirées politiques...

Ajoutez ceci à son calcul politique au delà de tout éthique démocratique, céder son siège à Marie-Christine Letarnec dans un soucis d'assurer la continuité et logiquement faire ses preuves pour une candidature en 2020. Vous comprendrez que je n'ai pas le cœur à faire un quelconque éloge ou bilan...

Tristan P.