Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2014

Toutes les nouvelles - Agglomération : Deux visions différentes de l'élargissement

img017.jpg

Article extrait de "Toutes les nouvelles No 3490"

 

Dans le No 3490 de "Toutes les Nouvelles", du mercredi 12 novembre 2014, David Canova résume la situation actuelle de la CASQY face à l'obligation légale d'élargissement de l'agglomération et confronte les deux visions. Quand d'un côté la majorité reste raisonnable et veux un périmètre à taille humaine pour ainsi respecter le seuil de 200 000 habitants, l’opposition se veut ambitieuse et propose d'aller au dessus de seuil en étendant le territoire vers le plateau de Saclay.

09/11/2014

TVFil 78 - Elargissement de la CASQY : Des avis partagés

Preuve qu'on est mal informé des séance publique de la CASQY : j'ai zappé celle du 6 novembre !

Dommage, les sujets étaient très intéressant dont un qui me tenait à cœur : l'élargissement de le Saint-Quentin en Yvelines. Heureusement en consultant le compte Twitter de Ladislas Skura (opposant municipale à Guyancourt), c'est d'ailleurs grâce à lui que j'ai su qu'il y avait eu une séance publique le 6 novembre, j'ai appris que les élus sont unanime pour s'opposer aux projet du Préfet.

Voici une vidéo de TVFil 78 qui résume bien les débats sur ce sujet :


SkiDôme : à SQY les citoyens ont gagné !

 

 

 

1_2.jpg

Communiqué de la mairie d'Elancourt

J'ai toujours cru et je croirais toujours aux rassemblements citoyens. Même si les médias nationaux nous montre que c'est souvent un coup dans l'air, ça reste une valeur sûr ! Preuve en n'est : Les amis de la Revanche. 

Vous savez ce collectif citoyen formé lors de la réunion de concertation du 3 juillet à Élancourt concertation qui avait pour objet l'aménagement de la colline de la Revanche (Élancourt) pour la création d'un SkiDôme. Les amis de la Revanche s'est opposé à ce projet et s'engage à protéger la colline, point culminant d'Île de France.

Mardi 4 novembre 2014, Jean-Michel Fourgous (maire d’Élancourt) et Michel Laugier (président de la CASQY et maire d’Élancourt) annonce l'abandon (gèle selon ses propos) du projet SkiDôme. La raison officielle est le manque de moyen financier de la CASQY pour créer un parc de loisirs arboré et florale. Même si il n'en dit rien lors de cette annonce, il est fort à parié que l'agacement et la gène que provoque chez lui le collectif citoyen fût influent dans cette décision.

Surtout qu'il disait que nous mentions quand nous disons que le projet coûterais en parti à la collectivité donc aux contribuables, que ce projet ne concernait que les élancourtois (la colline est propriété de la CASQY) et que le parc de loisirs est partie intégrante de Snow World Paris ( du nom de Snow World l'investisseur du SkiDôme)

Nous avons eu raison d'y croire et de se battre sans relâche. Nos pressions ont suffit à faire rétracter Jean-Michel Fourgous. Mais attention, les amis de la Revanche seront toujours là pour veiller à la protection de notre colline, car oui c'est notre colline à tous : quentinois, yvelinois et francilien. Nous souhaitons un avenir heureux pour ce lieux unique dans la région et un entretient digne de la colline. Nous nous assurerons que le projet SkiDôme est bien définitivement enterré !

Tristan 

Liens utiles :

TVFil 78 : annonce de Jean-Michel Fourgous

- Toutes les nouvelles : article internet sur l'annonce

- Snow World Paris

- Communiqué de la CASQY

 

24/10/2014

Pourquoi je suis contre les conseils de quartier...

2709252249.2.jpg

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

En réponse à la dernière tribune d'Osons Guyancourt (Guyancourt magazine No 480) "Pourquoi voulons-nous des conseils de quartier ?", réponse qui se veut être l'ouverture d'un débat sur le sujet, je vais vous expliquer en quelques points pourquoi je suis contre les conseils de quartier :

  • Il s'agit d'une instance de représentativité électorale de plus, de trop
  • Les villes yvelinoises ayant adopté cette instance on dû mal à mobiliser leurs habitants lors des élections
  • Dans ces villes, la majorité des habitants n'étant pas mobiliser, cette instance ne représente donc rien sauf les associations qui sont généralement bien présente
  • Cette instance n'ouvre pas d'accès à l'ensemble des habitants mais seulement à de petits groupes d'élus supplémentaires
  • A Guyancourt, il existe une instance appelé "Assemblée de quartier" 

Dans la description faite pas Osons Guyancourt, cette instance ressemble plus à notre "assemblée de quartier" qu'aux conseils de quartier comme il en existe à Versailles ou Montigny le Bretonneux par exemple. Ce que je propose, car il ne s'agit pas que de critiquer, c'est de développer nos assemblées de quartier :

  • Multiplier la fréquence des assemblées de quartier (réunion ouverte avec visite du quartier)
  • Créer lors de ses assemblées des commissions composé d'habitants et d'associations selon les sujets abordé
  • Les commissions déboucheraient sur des propositions annoncé lors d'une assemblée et soumise au vote du conseil municipal

Ainsi, tous les guyancourtois aurait le pouvoir de participer à la vie et au développement de leur ville sans l'autorisation et le devoir de représentativité d'un électorat. 

Tristan