Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2015

Grand chelem : grands problèmes !

départementales 2015.jpgEt l'élu est... l'abstention ! Décidément ce candidat non déclaré s'est attiré la sympathie des électeurs, un drame pour la démocratie. Pourtant, les élus sont tous de droite. Cette dernière ayant réalisé le grand chelem, c'est une aberration pour les Yvelines !

56.07 % des électeurs yvelinois, soit plus de la moitié, n'ont pas été voté lors des deux tours des élections départementales. C'est trop ! La majorité des électeurs yvelinois ont refusé d'assurer leur responsabilité citoyenne pour montrer leur mécontentement face au choix politique qui nous était offert. Un mécontentement dû au problèmes nationaux alors que c'est une élection locale. La majorité s'est rendu silencieuse contrairement à la démocratie qui la veut bruyante, tranchante et populaire ! Avec 68.44 % des voix, la droite à brigué les 42 sièges du conseil départementale. Une droite faîte de candidats hypocrite, malhonnête et despotique.

Un conseil constitué de gens dont la force politique est similaire ce n'est pas démocratique. Qui pourrait s'opposer pendant leurs séances et leurs travaux ? Émettre un avis contraire et pris en compte ? Personne ! Pour une raison simple : pendant les séances publiques la loi n'autorise (et c'est normal) que les élus à parler. Une autre raison est évidente : les consultations publiques sont trop rares dans les Yvelines. Alors si il n'y a pas de débat, il n'y a pas de démocratie. Et il ne faut d’ailleurs pas compter sur nos élus pour y remédier. Ils sont de droite certes mais ils ne sont pas digne de nous représenter.

L'abstention n'aura pas servis à réaliser le souhait du peuple, elle n'aura donc servit à rien. Le vote blanc, même s'il n'est pas considéré comme une voix exprimé, est comptabilisé à part entière. Il est donc plus difficile de l'ignorer, surtout si il atteint des scores faramineux. Ce qui aurait été le cas si les abstentionnistes avaient été voté, ne serait-ce que blanc. Mais pour voter, il faut en avoir l'envie, et si le peuple n'a plus envie de voter c'est qu'il n'a plus confiance au pouvoir de représentativité...c'est grave !

Alors cessons la langue de bois, c'est l’abstention qui a été élu et elle n'est pas prêt d'arrêter de régner.

Écrire un commentaire