Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2014

24 Août 1944 : Guyancourt libéré !

 

6nu1y-rectangle_blanc.jpg

Cliquez pour agrandir l'image

 

Il y 70 ans, le 24 Août 1944, Guyancourt retrouvait une vie paisible. La veille, les résistants Jean Lanot et Jean-Roger Allviger ont été fusillé. Le 2nd DB du Générale Leclerc entre dans la ville et mène combat. Les allemands, qui avait assiégé la Batterie (fort militaire), l'aérodrome, la mairie, le Presbytère et l'Ermitage, ont fuient et certains son morts. La ville est libéré et pour les guyancourtois la guerre est terminé. 

Désormais, les fusillades, les exécutions, la soumission, la peur, le retranchement et même l’abattage d'un avion australien ne sont plus qu'un souvenir. Mais tout cela reste ancré dans un devoir de mémoire que nous remplissons à chaque commémoration. En septembre prochain, la commune inaugurera une borne pour signalé le passage de la 2nd DB.

Aujourd'hui, l'aérodrome n'existe plus. Le Presbytère subsiste au temps. La mairie est devenue les locaux de travail des enfants-élus du Conseil Municipal des Enfants, après que l'on en ai bâti une plus grande en face. La Batterie est désormais notre pôle musicale. L'Ermitage est retiré dans l'ombre et semble être abandonné au temps. La ville est devenue en soixante-dix ans plus grande et plus forte !

Près d'un demi-siècle après, je vins au monde et mes parents s'installèrent Place des Alpes. Je suis arrivé dans la ville que je ne veux plus quitter : Guyancourt ! Une ville que j'aime si fort, sa Bièvre coule dans mes veines. Une ville libre où il fait bon vivre, où chacun peut s'exprimer et agir pour le bien de la commune.

Guyancourt oppressé ! Guyancourt libéré !

Tristan Khiter-Péribois

Écrire un commentaire