Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2014

Mes question à nos élus de l'opposition

 

Osons Guyancourt !.jpg

Je voulais également poser des questions à nos élus de l'oppositions. Pour avoir un avis opposé à notre majorité. Et amener le débat des élections européennes à l’échelle de Guyancourt.

J'ai eu du mal à leur poser mes questions. Après avoir envoyer un courriel, je me suis adressé à Annick Cavelan, colistière de Osons Guyancourt, qui m'a répondu : "Vous ne voulez pas vous adressez au candidat ?". Rejoint par ses colistiers présent à la séance publique de conseil municipal, elle m'assure qu'ils me recontacteront. Sans réponse, je relance ma demande par courriel. Toujours rien ! Alors, lors de la première séance du mandat 2014-2020 du conseil d'agglomération de la CASQY, je m'adresse une nouvelle fois aux colistiers élus qui me dirige vers Ladislas Skura. Très brièvement, ce dernier me demande de lui envoyer mes question par message personnel sur Facebook. Ce que je fis.

Mais aujourd'hui, voici sa réponse :

" Bonjour Tristan, Je ne répondrai pas à tes questions, ni moi, ni un membre de l'équipe Osons Guyancourt. Nous n'avons rien à y gagner à le faire. J'espère que tu comprendras ce choix. Cordialement, LS "

 Dans un même temps, je ne comprends pas leur décision, car c'était l'occasion de montrer qu'ils n'ont rien contre les initiatives citoyennes comme mon blog et de les encourager, et je l'a comprends car cela va très bien avec leur attitude sectaire, opportuniste et hypocrite. Faire de la politique nationale en guise de politique locale n'arrange rien.

Mon blog n'est peut-être pas lu par la moitié des guyancourtois mais au moins il est lu est suivi. il intéresse fortement aussi ! Ce n'est pas par hasard si les meilleurs chiffres de visite ont été fait autour du et le 23 mars. Il s'inscrit également dans un projet citoyen visant à ouvrir la politique locale aux guyancourtois et aux St Quentinois.

Les commentaires sont fermés.