Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2014

Toute élection ne concerne pas Guyancourt...

DSC_0022.jpg

Clickez sur l'image pour l'agrandir

Vous avez peut-être pris connaissance dans les médias que certains candidats aux élections présidentielles algérienne font campagne dans le quartier de Barbes à Paris. A Guyancourt aussi ! C'est en passant au quartier des Garennes que j'ai vu sur les panneaux d'affichage publique de la place Jacques Brel, les affiches d'un des candidats à ces élections. Me vient alors une question :

Doit-on accepté qu'un candidat à une élection étrangère fasse sa campagne dans notre pays ?

Ma réponse fût immédiatement non ! Les élections étrangères ne nous concernent pas, il n'y a donc aucune raison que les candidats viennent faire leur campagne chez nous. Même si certains de leurs compatriotes sont guyancourtois et sont appelé à voté. 

C'est d'abord une question de respect des frontières nationales. De quel droit, lors d'une élection dans son pays, peut-on faire campagne dans un autre pays ? Il est nécessaire de préserver une cohérence dans la politique qui s'offre à nous, peuple souverain, sans que des sources étrangères s’immisce. Et puis ce qui appartient à un pays ne doit pas s'imposer ailleurs au risque de nuire à d'autres pays.

C'est aussi une question de respect des lois qui régissent une campagne électorale. Elle sont très encadré et stricte en France. Il est hors de question que des candidats des pays étrangers viennent les outrager et y trouver leur liberté en contournant les lois de leur pays.

Une autre question me vient également : Que se passerait-il si un de nos candidats à l'Eysée ferait campagne dans leur pays ?

 Tristan

 

Commentaires

Tant que c'est sur les panneaux d'affichages libre :-)
En France n'habite pas que des Français. Perso ça ne me choque pas.

Écrit par : Antonin | 13/04/2014

Antonin, en lisant ton commentaire il me vient un conclusion philosophique : Ma liberté s'arrête où celle des autres commencent.

Écrit par : Tristan | 13/04/2014

Les campagnes électorales destinées aux ressortissants d'un pays vivant dans un autre sont devenus courantes. Lors de la présidentielle de 2012 les candidats ont fait campagne à l'étranger notamment à Bruxelles et Londres où résident de nombreux français. J'ai le souvenir d'un meeting de François Hollande dans cette ville. Il y a eu également une campagne active dans les pays du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest où les bi-nationaux sont en nombre. Autre exemple, en 2008 Barack Obama a tenu un meeting à Berlin pour les américains vivant en Europe. Bref rien de choquant à ce que les candidats Algériens fassent la même chose.

Écrit par : Stéphane | 15/04/2014

Bonjour Stéphane,

Je ne savais pas tout cela. Vous m'avez appris une chose, merci.

Écrit par : Tristan | 19/04/2014

Les commentaires sont fermés.